Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tchad : Mahamat Zene Cherif «  Yaya DILLO n'a jamais été un opposant politique, et ne saurait l'être »

Mahamat Zene Cherif répondant à Human Rights Watch (HRW): « Yaya DILLO n'a jamais été un opposant politique, et ne saurait l'être »

 

« En ce qui concerne le cas de Monsieur Yaya Dillo , présenté comme un opposant politique, Il convient de remettre les choses dans leur contexte, en rappelant que Monsieur Yaya DILLO n'a jamais été un opposant politique, et ne saurait l'être en présentant sa candidature à l'élection présidentielle du 11 avril, grâce à l'appui d'un micro parti politique totalement inconnu, dont les traces officielles de son pseudo congrès n'existent nulle part comme l'exige la loi. Être le président d'honneur de ce petit parti et son candidat putatif, sans aucune adhésion formelle de Monsieur Yaya Dillo ne sauraient faire de lui un candidat remplissant les conditions fixées par la loi.
 
 
En outre, Il importe de préciser que l’intervention des forces de l'ordre le 28 février dernier dans une concession de N'Djamena, qui n'est ni le domicile, ni la maison de Monsieur Dillo, faisait suite à une première présentation de la Police la veille au matin au portail de cette même maison avec deux mandats d'amener en bonne et due forme. La police avait alors été chassée par des hommes armés entourant Yaya Dillo, lui-même armé et défiant les policiers d'user de la force pour l'arrêter. Il ne faisait aucun doute que la police et le procureur ne pouvaient rester sans réaction face à une rébellion armée en pleine capitale, comme cela n'aurait pu être admis dans tout autre pays du monde.
 
Les moyens employés le lendemain pour interpeller Monsieur Yaya Dillo ,notamment un véhicule blindé, ont été mis en place en connaissance de cause au regard de la menace ouverte de cette rébellion d'utiliser ses armes pour empêcher l'interpellation de M. Dillo, qui s'est également entouré d'un bouclier humain constitué à dessein de proches parents, des amis et de voisins pour échapper à la justice. »
 
Mahamat Zene Cherif, porte parole du Gouvernement dans un extrait de la réponse du gouvernement à Human Rights Watch (HRW) suite à son rapport.
-----------------------------------
Tchad Forum
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :